Port des Barques

Port des Barques

mardi 9 juin 2015

Un poème par jour: Paul Farellier


        Mais l'après-dinée, tout simplement: l'heure où tu
        descends les degrés silencieux de ma prévenance. Le
        ciel de l'été longuement persiste, vidé de son astre. J'y
        perds le fil d'un martinet, solde ces couleurs qui me re-
        viennent défaillantes et blondies. Tu m'envahis d'ombre
        et de mémoire. Tous les sentiers me montent à la tête. 
 
       in L'entretien devant la nuit, Poèmes 1968-2013, Les Hommes sans
       Épaules éditions, 2014, p.108

Paul Farellier est le lauréat 2015 du Grand Prix de Poésie de la SGDL pour l'ensemble de son œuvre avec ce livre.
 
en savoir plus:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire