Port des Barques

Port des Barques

samedi 13 juin 2015

Un poème par jour: Lydia Padellec



                Une abeille s'est introduite dans la machine à laver. La lavande de la
        lessive lui a fait tourner la tête. Ses ailes se sont coincées dans la dentelle du
        soutien-gorge. Depuis, elle danse le tango et ne connaît plus le signe de l'infini.
 
        in La Maison morcelée aux éditions Le bruit des autres 2011, p.21
 
Ce livre a reçu le Prix PoésYvelines 2013 des collégiens.
 
pour en savoir plus:

http://www.printempsdespoetes.com/index.php?url=poetheque/poetes_fiche.php&cle=967

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire