Port des Barques

Port des Barques

samedi 13 juin 2015

Un poème par jour : Jean-Pierre Lemaire

 
         Matin



        Les maisons regardent le soleil levant

        mais ne bougent pas, attendant qu'il vienne.

        Un seul bateau blanc posé sur l'horizon

        avance vers lui, tiré par un fil.



Jean-Pierre Lemaire, in Place de la Sorbonne, Revue n°2, éditions du relief, mars 2012, p.82
 
pour en savoir plus:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire